Créé vers 1070, l’église du prieuré de dames dépendant de l’abbaye de Montivilliers. Elle était en ruine au début du XVe siècle, suite aux aléas des sièges.

Lors du siège anglais de 1418-1419, l’église est en ruine, détruite par les Rouennais. Relevée dès 1438, elle est à nouveau dévastée par les Huguenots en 1562.

À la suite de la réforme de l’abbaye de Montivilliers en 1602 par Louise Ire de L’Hospital, les sœurs qui n’adhéraient pas à une règle trop sévère y furent envoyées. L’église est agrandie en 1618. Retenue comme succursale en 1791, elle a été fermée en 1793 et rendue au culte en 1802.

En 1830, on démolit la nef et on transforma le chevet roman en sacristie pour une nouvelle église. L’église, telle qu’on peut la voir aujourd’hui est reconstruite de 1827 à 1829 dans un style néo-roman, par Charles-Félix Maillet du Boullay. Les deux clochers sont ajoutés de 1890 à 1894 par Marie-Eugène Barthélémy.

Désacralisée, elle est fermée depuis 20 ans et maintenu en l’état par la ville de Rouen en attendant une nouvelle affectation.